Korpiklaani, encore un peu de poisson cru?



C'est en 1999 dans la ville Finlandaise de Lathi, une ville qui compte quelques 100 000 habitants aux abords du lac Vesijärvi, (Black Roots Metallistic se met à la géographie, décidément c'est n'importe quoi cette émission...), que Shaman se constitue. Groupe s'inspirant énormément de la musique folklorique finnoise avec la touche metal en plus. 


Après la parution de deux albums (Idja en 1999 et Shamaniac en 2002), Jonne Jarvela le chanteur décide de mener à bien un projet qui lui tient a coeur depuis un bon moment: concerver l'esprit tribal et folklorique de Shaman mais y ajouter une large part de heavy metal.


Shaman se dissout pour laisser place à Korpiklaani, Le Clan de la Foret.


 

C'est ainsi qu'en 2003 Korpiklaani accouche d'un petit bijou musical:l'album Spirit of the Forest.

Album avec des titres accrocheurs et festifs, en particulier "Pixie dance" et "Wooden Pints". Ce dernier morceau évoque tous ces guerriers ressemblant aux fans de Korpiklaani: des hommes vivant de bière, de viande, de

charmantes demoiselles et qui combattent jusqu'au petit matin.

Puis, en 2005, après de nombreuses chroniques élogieuses dans les périodiques du metal Korpiklaani donne naissance au tonitruant album: Voice of Wilderness.

Cet album a contribué a la constitution d'une armée de fans en particulier grâce au deux titres: "Beer Beer" ainsi que "Hunting Song".

Deux morceaux tout bonnement colossaux tout comme l'est l'album (moi élogieux ? Jamais).



 Après dix très bon morceaux on arrive sur un onzième titre qui est une reprise de leur "Hunting song" mais cette fois ci en finnois et sur un rythme totalement autre. Une sorte d'épilogue à l'album après s'en être payer une large tranche de bonheur.


Le groupe ne manque pas d'inspiration puisqu'en 2006 il sort a nouveau un album: Tales along this road. Une chanson sur celui-ci leur vaudra beaucoup de succès en live: "Korpiklaani".
En gros,elle raconte qu'ils sont le clan de la foret, qu'ils savent chanter et danser avec les loups avant de partir au combat contre les ennemis du clan...

L'album suit la ligne des précédents, toujours cet esprit festif, jovial.

Puis viennent après leur deux albums: Tervaskanto en 2007 et Korven Kuningas 2008. Certes on reste dans le même esprit mais il n'y a guère de renouvellement. Certains trouvent qu'il s'agit là des meilleures créations artistiques du groupe. D'autre pensent qu'on ne peut faire de bonnes choses lorsque l'on se consacre uniquement aux tournées et non à la création. Les derniers pensent que Korpiklaani a chuté dans un abîme de musique "commerciale" comme semblerait le faire le folk metal ces derniers temps...


Ou bien c'est juste un excès de  bière ce qui n'est evidemment pas possible.


Enfin nous ne sommes pas la pour juger la chose. Korpiklaani est à l'heure actuelle un des groupes phares du folk metal. 


D'une part l'armée de leurs fidèles, d'autre part ceux qui pleurent Shaman ou qui n'aiment tout simplement pas la chose.

D'un point de vue scénique Korpiklaani est un grand moment de bonheur partagé. Il est sûr que peut de groupe arrivent à soulever autant d'engouement de la part des fans: on ne pogote pas, on danse. Les refrains des chansons sont clamés par la foule en délire et une fois sorti d'un tel concert on a à peu prêt deux pensées en tête: Hayayaya ainsi que Beer Beer.null

Les membres du groupe sont des plus accessible, ils ont très souvent tendance à se ballader sur les festivals pour voir comment ça se passe et même parfois assister à des concerts avec les festivaliers.

Ils ont cependant parfois la réputation d'être quelque peu troubles fêtes durant certaines festivitées, enfin nous ne sommes pas la non plus pour parler de leur quête envers les caisses de vodka magique du Raimes Fest...

Parlons cinq minutes de leur composition. Le traditionnel: basse, guitare, batterie auquel on adjoint des flûtes et un accordéon (si j'avais su qu'avec un accordéon on pouvait faire du metal j'aurais peu être bosser un peu plus mon solfège).


Des rumeurs traînent sur le net annonçant la sortie d'un prochain single voir même d'un album, sont-elles fondées? 


Une chose est sur c'est que le Clan de la Foret n'est pas prêt d'arrêter ses concerts explosifs un peu partout en Europe.

 

Compositon Actuelle:

Matson : Batterie
Juho : Accordéon
Jonne Järvelä : Chant, Guitare  
Cane : Guitare
Hittavainen : Violon, Jouhikko, Flûtes
Jarkko Aaltonen : Basse


Zak